Cyclomoteur Québec

Pour les amateurs de cyclomoteur et scooter 49cc au Québec


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Rencontre ministre des transport, oct.2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Alain

avatar
Admin
Rencontre chez le ministre des transports

Le lundi 11 octobre dernier, Alain Lemaire de Cyclomoteur Québec, et Richard Bourdeau de Cylindrix Québec, ont rencontré M. Philippe Mercier, qui est attaché politique du ministre des transports du Québec, M. Pierre Moreau.

C'est au bureau de comté du ministre (Châteauguay) qu'a eu lieu la rencontre, qui s'est tenue dans un climat d'ouverture et de cordialité.

Les principaux sujets abordés portaient évidemment sur les mesures d'allégement concernant l'immatriculation des vélomoteurs au Québec. Richard Bourdeau de Cylindrix Québec, a dressé un portrait et un historique de la SAAQ, qui remonte à sa création. C'est en 1979, peu après la mise en place de la SAAQ, que les vélomoteurs se sont mis à disparaître du paysage routier du Québec. Richard Bourdeau a expliqué les causes, en détail.

Pour sa part, Alain Lemaire a proposé plusieurs voies de solution, afin de faciliter la procédure d'immatriculation, et la recherche, souvent très ardue, sinon impossible, du précédent propriétaire, détenteur du certificat d'immatriculation. Alain Lemaire y est également allé avec une proposition qui suggère de créer une classe regroupant les vélos électrique et les vélomoteurs à combustion interne.

Alain Lemaire et Richard Bourdeau ont aussi rappelé les nombreuses récriminations et doléances de la part des membres et sympathisants des deux groupes. En effet la profonde lourdeur administrative imposée par la SAAQ, souvent quasi inextricable, en décourage plus d'un, dans leurs démarches pour remettre sur la route des vélomoteurs en parfait état mécanique.
L'utilisation des ponts vers Montréal et d'autres grands centres a été discutée, de même que les frais actuels d’immatriculation, et l’information souvent erronée et contradictoire dispensée par la SAAQ et ses mandataires.

Il a été évidement question des grandes qualités que présentes les vélomoteurs :
1) Économie de carburant, jusqu’à 70 kms au litre.
2) Très faible répercussion environnementales, grâce aux huiles modernes
3) Facilité de déplacement dans les zones urbaines et rurales (commuting)
4) Le vélomoteur est moyen efficace de remplacer l'automobile, durant au moins 120 jours par année.

M. Philippe Mercier, très attentif et intéressé, par les propos des deux représentants, a promis une suite constructive, dans les meilleurs délais.

La rencontre s'est terminée par une prise de photo, par Mme Manon Vigneault, adjointe du député Pierre Moreau.

Il y a plusieurs milliers de vélomoteurs qui sont inutilisés, pour des raisons essentiellement administratives, un peu partout dans le territoire Québécois. Nous souhaitons vivement une rationalisation et un assouplissement de la réglementation, afin de remettre sur la route ces petits deux roues, tout en prônant la sécurité routière.

C'est à suivre, nous vous tiendrons au courant, dès que possible.


Voir le profil de l'utilisateur http://cyclomoteurquebec.forumsclub.com
M. Alain Lemaire de Cyclomoteur Québec,

Nous venons de lire avec intérêt dans un article du Devoir du 31 Mars 2012 les intentions du ministère du Transport (M. Pierre Moreau) de trouver des solutions nouvelles et inusitées pour alléger la pression sur les ponts de la Rive-Sud de Montréal.

Nous venons d'écrire au Ministre lui demandant à titre de mesure administrative d’exception de permettre de faire circuler sur les pistes cyclables situées sur les accotements des Ponts Champlain et Jacques-Cartier et sur l’Estacade du même pont Champlain les mobylettes de faible poids ou volume.

D'autant plus qu'une recommandation (R-4) de la Commission sur le transport sur les pistes cyclables de Montréal adoptées le 14 Mars 2012 dernier vise à harmoniser les règles de circulation applicables sur l’ensemble du réseau des pistes cyclables de l’île de Montréal, et ce en partenariat avec les différentes instances ayant des voies cyclables sous leur responsabilité (Parc Canada, Société des ponts Jacques-Cartier et Champlain, la Société des ponts fédéraux, etc.).

En d'autre termes, il semble y avoir une ouverture et le ''timing'' semble donc bon pour régler le problème du non-accès de la Ville de Montréal vers la Rive-Sud pour les mobylettes.

Ce serait bien de faire valoir votre pouvoir politique en appuie à mes démarches.
Nous pourrions tous en bénéficier.

Philippe Richer
Honda Nc50 1981



Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum